Le dessin scientifique est un outil important en Sciences naturelles ; c’est pourquoi le Musée d’histoire naturelle propose une exposition-dossier sur le travail de **Madeleine Aimé** (1904 – 1996), artiste et illustratrice scientifique.

Ni dessins naturalistes, ni dessins d’imagination, les forêts du Carbonifère (il y 300 millions d’années) représentées par Madeleine Aimé témoignent des fructueuses collaborations mises en place à la Faculté des sciences de Lille au début du XXe siècle : des paléobotanistes analysent les fossiles végétaux du bassin minier tandis que des artistes mettent en images leurs observations et déductions pour représenter des espèces botaniques qui n’existent plus.

Dans cette exposition, les dessins originaux côtoieront les spécimens géologiques du musée