Les étudiant-e-s du Master 1 de Sociologie à l’Université de Lille (Campus Cité Scientifique – Villeneuve d’Ascq) ont le plaisir de vous convier à la journée du master, table ronde. Le thème choisi cette année est le suivant: « La ville, espace genré ? ».

Nous organisons cette table ronde sous la direction de M. Hammouche et M. Vieux-Loup ; à l’amphi Lebon à Polytech Lille de 12h40 à 18h.

Cette table ronde a pour ambition de croiser les regards entre plusieurs disciplines en interrogeant les notions de Genre, Ville et Temporalité, entendues diversement selon les cadres théoriques. Le prisme qui nous semble le plus fécond est celui des processus d’appropriation combinant les temporalités selon le genre dans l’espace urbain. On peut en effet considérer que la ville joue un rôle essentiel dans la production et la reproduction des normes et des identités de genre. Elle est aussi résultante des interactions sociales et des pratiques quotidiennes sexuellement différenciées dans l’espace public et selon les mobilités quotidiennes. La discussion que nous appelons de nos vœux lors de la table ronde devrait porter sur la manière dont l’espace public urbain est vécu et plus largement approprié selon les propriétés sociales et genrées.

Ce questionnement sur la distribution des espaces et leur éventuelle ségrégation conditionnée ou non par les temporalités sociales concerne autant les pratiques ordinaires ou extraordinaires, ponctuelles ou régulières, approchées par les citadin-e-s que l’action publique lorsque celle-ci se définit par la volonté de favoriser l’accès au plus grand nombre.

Nous avons le plaisir de vous annoncer les différents intervenants de notre journée du master :
— Stéphane Leroy : Ce docteur en géographie a traité durant ses recherches le rapport des individus à l’espace.
— Ghaliya Djelloul : Cette doctorante est une sociologue qui mène un doctorat au Centre Interdisciplinaire d’Etudes de l’Islam dans le monde contemporain de l’Université catholique de Louvain. Elle s’intéresse en particulier à l’évolution des rapports de genre en Algérie et à la mobilité spatiale des femmes en périphérie d’Alger.
— Arnaud Alessandrin : Ce docteur en sociologie de l’Université de Bordeaux s’est intéressé aux thèmes de la transidentité, du genre, de l’homophobie et des rapports avec l’espace public.
— Marine Maurin : Ce docteur en sociologie du Centre Max Weber à Saint Etienne s’intéresse particulièrement au sans-abrisme féminin.

Un temps d’échange est prévu pour vous permettre de participer à cette table ronde.